Français,Sciences et société

Dans les Écrins, d’une itinérance à l’autre

© Jean-Baptiste Grison

Après avoir accueilli les 11 doctorants de la 1ère Mountain Research School, organisée par les Labex ITTEM et OSUG sur le format d’une randonnée itinérante, le Parc national des Ecrins s’apprête à recevoir les participants de la 4ème Ecotraversée alpine, organisée en partenariat avec l’association Alpes-là. Chacune à sa manière – l’une avec un objectif scientifique, l’autre avec des enjeux de transmission à un public plus large – ces deux initiatives permettent d’approfondir la connaissance d’un territoire et de partir à la rencontre de ses habitants et acteurs qui l’animent au quotidien, dans un contexte de fortes mutations.

Du 25 juillet au 1er août, avec leurs deux accompagnateurs en montagne, la quinzaine de participants de l’Ecotraversée des Ecrins partiront du village de La Grave dans les Hautes-Alpes pour terminer leur périple au hameau de la Bérarde dans le département de l’Isère. En sept jours, ils parcourront 80 kilomètres pour 5 280 mètres de dénivelé positif et à peu près autant de négatif, avec comme point culminant le col de la Temple (3 301 m) et comme point le plus bas le village de Vallouise (1 237 m).

En chemin, ils feront notamment étape aux refuges de l’Alpe de Villar-d’Arène (2 071 m) et de Temple-Ecrins (2 410 m), et rencontreront divers chercheurs et acteurs du territoire – collectif d’habitants, gardes du parc, pisteur, guide, artistes – pour mieux appréhender ses différents enjeux : l’avenir du village de La Grave, l’impact des ressources en eau sur l’économie de montagne, l’évolution du permafrost et des lacs, les missions du Parc, le rôle des refuges ou encore les initiatives de transition en cours dans le massif. Le 29 juillet, Emmanuel Salim, coordinateur du projet Mediadapt, y évoquera le tourisme glaciaire en direct du Glacier Blanc.

Des rencontres et animations, prévues en fin d’aprèsmidi et en soirée sur certaines étapes, sont ouvertes au grand public. Elles se dérouleront en extérieur, ou en cas de mauvaise météo, dans les refuges ou autres lieux de repli. Le dispositif Refuges Sentinelles, porté par le Labex ITTEM et le Parc national des Ecrins, sera présenté lors de la soirée du 26 juillet au refuge de l’Alpe de Villar-d’Arène, placé au cœur de l’initiative (voir la vidéo de Refuge Remix).

Découvrez l’intégralité du programme et la liste des intervenants de cette édition 2021 sur le site des Ecotraversées alpines et sur la page Facebook @EcotraverseesAlpines.