Reflab – Les refuges de montagne, témoins et acteurs du changement

Projet en cours

Reflab/Refuges sentinelles a pour objectif d’appréhender les liens entre les transformations respectives du milieu naturel et des activités humaines en haute montagne, en s’appuyant sur l’observation des refuges d’altitude, qui constituent des « radars » environnementaux et sociétaux privilégiés. Ce projet s’inscrit dans une démarche pluridisciplinaire, partenariale et participative et contribue, par le prisme des refuges, au dispositif Sentinelles des Alpes porté par la Zone Atelier Alpes du CNRS.

© Philippe Bourdeau
Le refuge de Vallonpierre (massif des Ecrins), impliqué dans le projet Reflab © Philippe Bourdeau

L’effet croisé des changements environnementaux et culturels renouvelle les publics et les pratiques dans les refuges. De simples hébergements, ils deviennent une destination à part entière, et des laboratoires dans lesquels des innovations de niche contribuent à l’émergence de modèles de développement, en phase avec les enjeux de diversification et de transition du tourisme de montagne. En parallèle, le métier des gardien et gardiennes se professionnalise et se diversifie, requérant des compétences en matière de médiation culturelle, pédagogique ou patrimoniale.

Placé au cœur du dispositif Reflab, le refuge est utilisé comme lieu de mesure, d’observation, de travail et d’échanges entre sciences de la nature et de la société. Les principaux axes de recherche portent sur les fréquentations, pratiques et métiers touristiques et sportifs, en lien avec la météorologie, la climatologie, la biodiversité, la géomorphologie, les risques et la sécurité.

Ces axes sont mis en œuvre par le biais d’enquêtes, la collecte de données quantitatives et qualitatives, des observations in situ, des ateliers collaboratifs… A la fin de chaque saison un débriefing interprofessionnel permet de mutualiser les observations et de croiser le regard des chercheurs et parties prenantes.

Le programme, coordonné par le laboratoire Pacte (UGA) en partenariat avec le Parc national des Ecrins, implique les fédérations sportives, structures professionnelles, offices de tourisme et communautés de communes. Les gardiens et gardiennes de refuges, impliqués sur la base du volontariat, sont au cœur du dispositif. Un grand nombre de partenaires professionnels et académiques, dont plusieurs laboratoires membres du Labex ITTEM (Edytem, Irege, Lessem, Pacte, Sens) sont aussi engagés dans le programme (liste complète sur la plaquette du projet).

Dernière actualité

Voir tout

20 octobre 2020 | Sciences et société

Rencontres Jeunes en refuges : cinq ans d’actions

Les Rencontres Jeunes en refuges ont eu lieu le 9 octobre 2020 au Musée Dauphinois de Grenoble. De nombreux acteurs alpins œuvrant pour le développement…

Recherche Ecrins Mont-Blanc Vanoise Climat et transitions écologique Espaces naturels, ressources et biodiversité Tourisme et pratiques récréatives

Coordinateur

Philippe Bourdeau

Pacte (UGA)