Itinérance à skis et transition dans le Queyras

Yann Borgnet, guide de haute-montagne, est à l’origine du projet. L’objectif : proposer une itinérance mêlant la pratique du ski de randonnée et la rencontre d’un territoire de montagne et de ses habitants, pour réfléchir à la transition du tourisme.

© Clarisse de Lauriston
© Clarisse de Lauriston
© Clarisse de Lauriston
© Clarisse de Lauriston
© Clarisse de Lauriston
© Clarisse de Lauriston
© Clarisse de Lauriston
© Clarisse de Lauriston

    C’est dans le massif du Queyras, dans le département des Hautes-Alpes, que le guide Yann Borgnet a choisi d’expérimenter son projet d’itinérance. Un terrain qu’il connaît bien dans le cadre de sa thèse qu’il conduit au sein du laboratoire de sciences sociales Pacte de l’Université de Grenoble (UGA). « Nous partons à la découverte de son histoire, de ses logiques économiques, sociales, politiques, culturelles… Car habiter dans le Queyras, ce n’est pas seulement habiter en montagne. C’est vivre un territoire spécifique, une vallée qui n’a qu’un point d’accès l’hiver et qui vit donc de façon insulaire », raconte Yann Borgnet.

    Pendant cinq jours, du 31 janvier au 4 février 2022, les participants ont parcouru le massif à skis d’Arvieux à Abriès en passant par le village d’Aiguilles, rencontrant des acteurs du territoire : agriculteurs, moniteurs de ski, hôteliers, élus et anciens élus, technicien du Parc naturel régional, directrice de l’office du tourisme, etc.

    Accompagnés par deux chercheurs en sciences sociales, Yann Borgnet et Mikaël Chambru – membre du laboratoire Gresec à l’UGA et du Labex ITTEM – ils ont questionné la transition touristique en montagne. « En mettant en dialogue les recherches en sciences sociales avec le territoire, ce raid à skis interroge les modèles d’avenir alternatives au « tout ski » et au « tout tourisme » se dessinant dans le Queyras », explique Mikaël Chambru.

    La première édition de ce raid s’intéresse plus particulièrement à la place de l’agriculture dans la dynamique de transition du tourisme en montagne. Dans le Queyras, ces deux activités sont étroitement liées. Les outils de développement agricoles ont permis dans les années 1960 de financer le développement du tourisme. Aujourd’hui, les rôles se sont inversés : l’agriculture a quasiment disparu au profit du tourisme… Mais de nombreux initiatives émergent sur le territoire, bousculant cet entrelacement.

    L’itinéraire et les haltes sont choisies pour l’esthétisme de la ligne tracée à skis et la pertinence des rencontres au regard du thème choisi.

    Le projet, porté par l’association Alpes Lines, allie itinérance récréative et médiation scientifique en montagne. Il a donné lieu à à différentes interviews et reportages sur le terrain et fera l’objet d’un documentaire, co-produit par le Labex ITTEM, ayant vocation à être présenté dans les festivals de films de montagne et films scientifiques à partir de l’automne 2022.

    Retrouvez le détail du projet dans l’article de Montagnes Magazine

     

    Queyras Climat et transitions écologique Populations et territoires Tourisme et pratiques récréatives

    Coordinateurs

    Partenaire