Transtat – Stations en transition dans les Alpes

2021 - ...

Dans un contexte de changement global, le projet Transtat – Transitions to Sustainable Ski Tourism in the Alps of Tomorrow – vise à caractériser les processus de transition dans les stations/territoires de montagne et à soutenir leur action collective en matière de transition.

 

© P. Smit/Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme
VTT dans la station de Châtel - Vallée d'Abondance (Haute-Savoie)

Les stations ancrées dans les territoires de montagne sont aujourd’hui confrontées au changement global, dont sa déclinaison climatique : l’ensemble des acteurs du territoire comme les visiteurs, excursionnistes ou séjournants, doivent ainsi affronter les impacts du réchauffement climatique, mais sont souvent dépourvus d’un référentiel pour agir.

Face à cette vulnérabilité, le modèle économique des stations est questionné : quels futurs pour ces territoires montagnards, en matière d’attractivité touristique, de maintien des populations, des activités et des services ? Comment promouvoir la mise en œuvre de projets de transition en stations, basés sur de nouveaux modes de développement touristique, économique, social et environnemental ?

Dans ce contexte, le projet Transtat vise à faciliter la construction collective des processus de transition (touristique comme territoriale) des stations et des territoires de montagne. Il mobilise pour cela un réseau de dix stations – considérées comme des living labs – localisées dans cinq pays européens (Suisse, Autriche, Slovénie, Italie et France), avec lesquelles il met en œuvre une approche participative et inclusive associant des scientifiques et un ensemble d’acteurs, économiques, publics, ainsi que les habitants. En France, les stations de Saint-Pierre-de-Chartreuse et de Megève sont impliquées dans le projet.

Le projet s’attache à élaborer des scénarios et des solutions co-construites, capables de répondre aux défis identifiés et de promouvoir des modèles durables. Il pourra ainsi contribuer à des orientations politiques aux niveaux national, régional et local.

Côté français, sont aussi impliqués dans le projet Transtat : Raffaella Balzarini (responsable du projet, Lessem/Inrae), Véronique Reynier (UGA/Pacte) et Mathieu Schoendoerffer (UGA/Pacte).

This project is co-funded by the European Union through the Interreg Alpine Space program, Priority 1.

Dernière actualité

Voir tout

06 septembre 2021 | Français,Vie des projets

Le projet Transtat sur les rails

Pendant deux jours et à l’initiative de l’Inrae et du Labex ITTEM, des chercheurs italiens (Unimont, Università degli studi di Milano), suisses (Institute for tourism…