Humani – Espaces de montagne partagés entre usagers récréatifs et faune sauvage

Projet terminé

Le projet de recherche Humani – Espaces partagés entre usagers récréatifs et faune sauvage : pour une gestion intégrée des socio-écosystèmes de montagne – se situe au croisement de la sociologie du sport, de la géographie culturelle et de l’écologie. À partir de données obtenues à la fois sur les usagers récréatifs et sur la faune sauvage, l’objectif est de quantifier et qualifier les interactions entre humains et animaux pour comprendre les évolutions des socio-écosystèmes de montagne.

© Leïla Shahshahani
Randonnée à la pointe de l Arcalod, massif des Bauges

La région Auvergne Rhône-Alpes est particulièrement attractive pour les touristes et les pratiquants de sports de nature, notamment en zone de montagne. Cette tendance, couplée à une diversification des pratiques sportives et récréatives, entraîne une augmentation de la fréquentation des espaces de montagne tout au long de l’année.

Cette présence peut avoir des effets négatifs sur le fonctionnement démographique des populations animales et sur leur répartition dans les différents types d’habitat, et donc, indirectement sur la biodiversité des milieux.

Ces effets de la présence humaine restent à quantifier pour comprendre le devenir de la faune sauvage dans les socio-écosystèmes de montagne. Mais il est également nécessaire de comprendre la manière dont les usagers investissent le milieu naturel, ce qui suppose d’analyser leurs pratiques et leurs représentations.

Les axes du projet sont les suivants :

  1. La détermination de différents profils de pratiquants en fonction de leurs motifs de pratique, de leur perception de l’animal sauvage et du possible dérangement occasionné.
  2. L’analyse de la manière dont les hommes et les animaux s’organisent dans un espace partagé, et comment chacun reconfigure ses spatialités en la présence de l’autre.
  3. L’évaluation des conséquences de la présence humaine sur les populations animales et par la suite, sur la biodiversité des milieux qu’ils occupent.

Recherche Bauges Ecrins Espaces naturels, ressources et biodiversité Tourisme et pratiques récréatives